Les couleurs Pantone 2021 : Connaitre leur symbolique

Tous les ans, Pantone, la célèbre marque de nuanciers, met en avant une couleur phare pour l’année à venir. Celle-ci est sélectionnée avec soin et pensée avec justesse par son pôle de tendance. Son annonce est à chaque fois un gros sujet, et le Pantone de l’année fait l’objet de nombreux articles et de mood boards. Bref, tout le monde a hâte de réutiliser la référence à sa sauce ! Si vous avez lu mon article sur le rôle de la couleur, vous le savez déjà : lorsqu’on choisit une couleur en graphisme ou en design, c’est bien de connaitre sa symbolique avant de l’utiliser.


Après une année 2020 avec le rassurant Classic blue, Pantone n’a pas l’air d’avoir réussi à trancher pour 2021 (comme quoi, l’année à été difficile pour tout le monde). On se retrouve donc avec l'Illuminating et son binôme l’Ultimate Gray qui sont présentés comme : “Un mariage de couleurs qui porte un message de force et d’espoir, à la fois intemporel et inspirant.”


Mais est-ce qu’on veut en rester là ? Non non, on va creuser ! Voici donc un petit tour d’horizon des symboliques de ces deux couleurs Pantone 2021.




De la stabilité et de la neutralité


Commençons par l’Ultimate Gray. Mélange parfait entre le noir et le blanc, le gris est la couleur de la neutralité par excellence. Beaucoup utilisé dans les interfaces informatiques, elle disparait complètement au profit du contenu de nos écrans et de nos pages de navigateurs. Sa neutralité est un atout très apprécié dans l’UX et l’UI design car elle porte un message d’unité et de cohésion.


Le gris c’est non seulement la neutralité, mais aussi une marque de conformisme et une note professionnelle dans n’importe quelle garde-robe. En effet, c’est en France la couleur de carrosserie de voiture la plus vendue et l’une des couleurs privilégiées de costumes et de “bleus de travail”. Idéal quand on veut se fondre dans la masse, faire partie de l’unité, et ne pas se faire trop remarquer. Moins sophistiqué que du noir mais plus moderne que du bleu.




Le Gris évoque également le minéral, bien sur. On retrouve ce lien dans de nombreux noms de couleurs : gris Anthracite, gris Argent, gris Ardoise, gris Acier, gris Perle, …

Et c’est pourquoi on l’associe aux matériaux de constructions, l’industriel et la tech. C’est sur ce terrain-là qu’on pourrait l’attendre l’année prochaine en design d’objet et en déco : des éléments bruts, différents minéraux, du béton, du métal… En somme des matières solides, stables, qui durent dans le temps. Ce qui répond très bien à un sentiment de fragilité et d’instabilité vu le climat actuel.


Cependant, seule, elle peut facilement nous faire ressentir un sentiment d’austérité et de tristesse. C’est une fois associée à une couleur fortement saturée ou une couleur primaire comme le jaune qu’elle porte une forte représentation de modernité.



Un regain d’optimisme pour l’avenir


Illuminating, un nom qui dit déjà beaucoup : on est effectivement sur un jaune clair qui évoque tout de suite la lumière et le soleil. Ce n’est pas un jaune à 100%, une légère touche de magenta vient adoucir la saturation et lui donner encore plus de douceur.

On peut tout de suite oublier les symboliques négative du jaune : colère, jalousie, maladie, trahison. Ici on est effectivement sur un jaune solaire, qui symbolise de la joie et de la chaleur. une touche d’optimisme pour en finir avec une année bien compliquée.




C’est l’une des premières couleurs utilisées de l’histoire de l’art. De nombreuses peintures de la Préhistoire témoigne de son utilisation il y a 17 000 ans (notamment dans la grotte de Lascaux). C’est donc un des premiers pigments que l’homme a utilisé. C’était, dans l’antiquité, une couleur de fête et de cérémonie, puisque très facile à teindre sur les textiles pour les tenues des grands jours. Mais aujourd’hui le jaune est souvent utilisé dans un contexte bien différent.


S’il y a un aspect essentiel qu’il ne faut pas oublier avec le jaune, c’est sa symbolique d’alerte. Le verbe Yell (crier) en anglais à la même racine étymologique que Yellow (jaune). En français, on pourrait relier ça au terme “couleurs criardes” qu’on utilise régulièrement pour parler de couleurs voyantes qui écrasent les autres : voilà c’est une couleur qui hurle, qui crie. Ce n’est pas pour rien qu’on le retrouve beaucoup dans le BTP, les panneaux de signalisation, les rubans de scène de crime dans NCIS et sur les gilets jaunes.

Bref, le jaune aime se faire remarquer et plein de marques l’ont compris : Mac Donald, Ikea, Kiloutou. Mentra : être vu et reconnaissable même de loin.


C’est ce qui amène également le milieu du sport à valoriser cette couleur : que ce soit dans le maillot jaune du tour de France, ou le carton jaune de l’arbitre, si on s’en sert c’est pour attirer l’attention. C’est une couleur aujourd’hui très utilisée dans le sportswear, aux côtés de beaucoup d’autres couleurs fluo.



Un précieux duo


Ce serait complètement passer à côté de la force du Jaune que de ne parler que de sa symbolique occidentale : il est également considéré par de nombreux pays d’Orient comme signe de richesse et de pouvoir. Portée par les empereurs chinois pendant longtemps, la couleur est également associée à l’or partout ailleurs. Symbole de richesse, de prestige et d’opulence, l’Or porte une aura sacrée qui renvoie à la royauté, au trésor et au succès.


J’irais même un peu plus loin en rappelant que le gris n’est pas sans rappeler l’argent. À elles deux, ces couleurs valent leur pesant de piécettes. Alors on s’est un peu éloigné de l'Illuminating et de l’Ultimate Gray mais je ne pense pas que ce soit une coïncidence pour autant.

Et peut-être qu’à elles deux, on peut espérer que ces couleurs nous porteront un peu chance vers une année riche en beaux projet et généreuse en créativité.



Ressources :


https://www.pantone.com/eu/fr/color-of-the-year-2021