5 raisons d’inclure de l'illustration dans sa com

À l’ère des banques d’images, du tout numérique, de la photo et de la vidéo accessibles au plus grand nombre , difficile pour certain.e.s client.e.s de se dire qu’iels ont besoin d'illustration pour leur communication. Et pourtant si on en voit partout c’est pour de bonnes raisons :




1/ Faire la différence


Au même titre que l’on reconnaît certains logos à des kilomètres, un style d'illustration développé exclusivement et pensé pour une marque peut vous démarquer de tout un marché. C’est le parti pris de la Maif par exemple : cet assureur a misé sur l'illustration pour se démarquer d’un milieu extrêmement sobre où l’illustration est très souvent absente. Qu’est ce que cela lui apporte en termes de discours visuel ? Une image de service plus simple, plus accessible et friendly.


2/ Un outil pédagogique


Il y a de nombreux cas où l’illustration est d’une grande aide, ce sont tous les supports d’information et de pédagogie : le mode d’emploi, le tutoriel, l’infographie, etc.

Avec l’illustration on peut s’extraire du réel, décortiquer un objet, décomposer en étape un mouvement et surtout simplifier. C’est le cas par exemple de cette BD de vulgarisation que j’ai réalisée pour l’institut Pasteur de Guyane : nous avons réalisé un support pédagogique pour expliquer à des patients atteints de Favisme, ce qui se passe dans leur corps et comment reconnaître les symptômes.




3/ Parler d’un sujet sensible


Vous l’avez sûrement remarqué en lisant la presse, les photos et les illustrations s'alternent et ce n’est pas pour rien. Parfois une photographie peut être très violente et anxiogène, notamment lorsqu’on veut illustrer un sujet délicat : crise, violence, douleur, maladie …

En 2017 J’ai travaillé pour une association sur une campagne de sensibilisation des violences subies par les enfants. Comment évoquer, suggérer sans blesser lorsque votre cible peut être affectée émotionnellement ? lorsqu’une photo peut toucher à des traumatismes ? L'illustration a un pouvoir de suggestion très fort et peut permettre d’évoquer le réel sans le montrer.


Elle permet également de représenter ce que l’on ne peut pas voir. C’est le cas des émotions mais aussi de certaines maladies. C’est le travail que j’ai fait sur cette série d’illustrations pour une clinique : évoquer les troubles psychologiques qui sont pris en charge par l’établissement.




4/ L’illustration conceptuelle


Il y a deux façons de raconter une histoire en illustration : On peut représenter quelque chose de façon “réaliste” ou bien la représenter de façon conceptuelle. C’est à dire sortir du réel, oublier toutes notions de perspective, de proportions, de couleurs réalistes, dans le but d’exprimer un concept.

l’illustration conceptuelle permet une liberté totale. Puisqu’on s’affranchit du réel on peut alors exprimer une valeur, une sensation ou une émotion au plus grand nombre, parce qu’elle fait appel à un imaginaire collectif qui dépend beaucoup de notre culture et de symboliques universelles. Une illustratrice que j’adore qui travaille énormément le conceptuel c’est Yukai Du .




5/ Une production originale


Évidemment ce serait ignorer l’éléphant dans la pièce que de ne pas parler du coût d’une commande d’illustration. À l’heure des banques d’images pleines de photos, d’icons et d’illustrations, on se demande bien pourquoi faire appel à un·e illustrateurice. Et bien déjà, oui il y a des illustrations disponibles sur les banques d’images, si vous payez un forfait c’est l’occasion d’avoir accès à une palette d’illustrations sur ce genre de plateformes à moindre coût. Mais elles ne sortent pas d’une pochette surprise, elles ont été réalisées par un·e illustrateurice (et iels sont rarement bien rémunéré·es par ces différentes plateformes, malheureusement).


C’est bon marché et il y a du choix, très bien. Mais vous aurez la même illustration que tous les abonnés de cette plateforme et ça il ne faut pas l’oublier. Lorsque vous faites appel à un·e illustrateurice, vous ne payez pas uniquement le résultat, vous payez un.e spécialiste, qui a de l’expérience, une expertise, qui écoute votre demande, analyse votre besoin avec vous, vous fait plusieurs propositions, fait les retouches que vous demandez et réalise une production originale, qui est pensée pour vous. Avouez que c’est quand même pas mal, non ?